Raid 4x4 Objectif Cape York

L'Opéra de Sydney et Ayers Rock ! Ces lieux emblématiques, aussi séduisants soient-ils, ne sauraient résumer à eux seuls les richesses de l'Australie. Trésors naturels et diversité culturelle : ainsi se décline cette île continent, qui s'enorgueillit d'une culture originelle quarante fois millénaire et où les grands espaces s'offrent aux portes des métropoles, ramenant l'homme à un statut d'intrus. Formations géologiques insolites de l'Outback, Grande Barrière de corail, Sydney la cosmopolite, littoral d'exception, terres rouges à l'infini : le voyage d'une vie vaut bien un jour d'avion.


La péninsule de cap York, plus vaste que l’Angleterre mais peuplée de seulement 18.000 habitants, est située à l'extrême nord de l’état du Queensland dans le nord-est de l’Australie. Cette région, sans doute la plus "désolée" de ce pays, ravira tous ceux qui sont à la recherche d'activités nature ou d'aventure. De plus c’est la seule région au monde où cohabitent deux merveilles de la nature faisant partie du patrimoine mondial : la forêt vierge tropicale des “Wet Tropics of Queensland” et le “Great Barrier Reef”.


La péninsule compte parmi les plus grandes régions subtropicales qui soient restées intactes. Elle fascine par la beauté de ses nombreux parcs nationaux, ses réserves aborigènes, par la diversité de son paysage comprenant des volcans éteints, des lacs, des cascades, des plantations de canne à sucre, des étendues de forêts humides, des déserts de silex et de nombreuses rivières qui se terminent en marécages. Cet éblouissant paysage ancestral se révèle le long d’une ancienne ligne de télégraphe, se faufilant à travers des petits villages et des villes fantôme isolées.


Un vrai pays d'aventure où il faut savoir mesurer les risques. Les conditions routières sur les pistes du Cape York sont toujours un défi.
Le revêtement varie du gravier lisse au sable mou, des rochers aux sentiers défoncés. Les fortes pluies en saison ou non, rendent les nombreuses traversées de rivières et de lacs de plaine extrêmement difficiles. Plongeant ses racines au plus profond dans la nuit des temps et des légendes aborigènes, cette région sauvage, la moins peuplée d'Australie, est restée inchangée depuis des millions d'années.


La péninsule de Cape York est l'une des dernières terres inexplorées de la planète. Ce patchwork de savane sèche et de forêt tropicale humide est une des dernières grandes frontières de l'Australie. Le fait d'explorer cette région donne le sentiment d'être un vrai pionnier. Découvrir les criques côtières et les caps que peu de personnes ont vus, suivre les empreintes de roue et de pas des pionniers, fera de la découverte de la péninsule la plus lointaine d’Australie une expérience inoubliable.



POINTS FORTS


  • 4200 km d’exploration au volant d’un 4x4 de location
  • Circuit "auto-tour" (sans guide)
  • Une faune et une flore endémiques
  • Un peuple aborigène accueillant
  • Visite des plus beaux sites naturels :
    Parcs de Lakefield et d’Iron Range, les rivières Archer et Wenlock, la forêt vierge tropicale de Daintree, Telegraph et Bloomfield Track, Historic Somerset, Portland Roads,
    Old Laura Homestead, Cape Tribulation et Cape York…


INFORMATIONS


Auto-tour : circuit réalisé sans guide.


Groupe : à partir de 2 personnes.


Niveau : accessible à tous. L'état des pistes dépend de la saison. En mai, fin de la mousson, les franchissements de rivières et certaines pistes peuvent être difficiles. Pendant la saison sèche, aucune difficulté, pistes très roulantes.


Déplacement : véhicules 4x4 (Toyota Land Cruiser 76 Série Workmate Wagon ou similaire), avec galerie de toît et réservoir d'eau fraîche.
4x4 assuré avec l'option "Bonus Pack" et assurance "4WD Easy Cover" (zéro franchise / dépôt de caution de $500 AUD).
Kilométrage illimité, kit de secours 4X4, conducteurs supplémentaires...


Climat : si l'été austral (décembre à février) est particulièrement agréable dans les états méridionaux, le centre est alors accablé par la chaleur et le nord par une humidité inconfortable. Pendant l'hiver austral (juin à août), la partie la plus intéressante est le nord où la température est parfaite. C'est aussi une bonne saison pour visiter le centre et l'Out Back car les journées sont alors tempérées et les nuits très fraîches. Le printemps et l'automne permettent d'éviter les extrêmes climatiques. La péninsule de Cape York est moussonneuse, avec une saison sèche de mai à octobre et une saison humide de novembre à avril.


Vols : régulier + vols intérieurs.


Hébergement : hôtels dans les villes, Motels, Pubs et Road house dans les villages.



Repas : voir programme.


Santé : aucun vaccin n’est obligatoire. Emportez une trousse avec vos médicaments.


Formalités : passeport en cours de validité, visa électronique gratuit pour un séjour inférieur à 3 mois délivré auprès des services consulaires ou des agences délivrant les billets. Permis de conduire international et national.


Période : circuit réalisable de juin à octobre.



CARNET DE ROUTE


Nous quittons dans la matinée l’agitation de Cairns en direction du parc national de Daintree où nous déjeunerons. Nous empruntons la route côtière spectaculaire et sinueuse avant de s’enfoncer dans la végétation luxuriante du parc national qui est au patrimoine mondiale de l’Unesco.
Les premières pistes se trouvent en direction de Cooktown, juste après le passage en bac de la rivière Daintree. La piste de Bloomfield, uniquement pour les véhicules 4X4 longe la Mer de Corail et traverse le Daintree National Park. Des paysages uniques et inoubliables. Cette première journée nous permet de prendre nos marques avec nos véhicules et de se familiariser avec les coutumes australiennes.


C’est dans les magnifiques panoramas de la région de Cooktown que les premières difficultés apparaissent. Cette petite ville du nord de l’Australie est bordée de quelques-uns des sites aborigènes les plus connus de l’île continent. C’est après quelques passages de gués et de montées abruptes que nous allons prendre notre première leçon d’histoire et de culture aborigène en compagnie de Willie, guide aborigène à Hope Valley. On y accède par une piste particulièrement difficile qui se fraye un chemin dans un paysage de forêt sèche et d’eucalyptus. L’accès à ces peintures, qui se trouve dans des grottes se fait à pied. Cette marche demande quelques efforts, vite récompensés par la beauté du site.


Nous quittons Cooktown pour le nord sans oublier le fabuleux couché de soleil depuis le belvédère. Les pistes du parc National de Lakefield sont particulièrement aventureuses en saison des pluies. Ce parc est très connu pour ses nombreuses rivières, ses lagons où résident de nombreux animaux. Un paradis pour les amateurs d’oiseaux. Passage en bac, passage à gué, pistes boueuses et sablonneuses, étendue immenses ponctuées de milliers de termitières, piste en terre battues et caillouteuses jalonnent les pistes du parc.


Nous passons une nuit dans ce parc national dans un hôtel de charme situé à côté d’un étang où viennes en fin de journée des dizaines de Wallabies. Plus au nord, nous penons une des piste les plus ’’droite” en Australie. Rencontre avec les célèbres ‘road trains’, camions remorques de 50 mètres qui nous croisent dans un nuage de poussière avant d’arriver à Archer River Roadhouse. Le lendemain, à notre arrivée à Moreton Telegraph Station, nous dînons avec les managers très sympathiques. Nous écoutons les histoires d’une vie unique passée loin de tout et conversons sur les inondations et autres calamités qui sont le lot d’un climat âpre.


Nous reprenons la piste avant de traverser la Jardine River avec le ferry très pittoresque. Arrivée à Seisa et rencontre avec les pêcheurs du coin à l’embarcadère. Seisia est une communauté aborigène, sorte de porte d’accès aux superbes paysages du Cape York mais aussi à l’exceptionnel littoral. La piste côtière offre les plus beaux paysages. Elle longe le territoire des communautés aborigènes de la péninsule. Cet itinéraire traverse la forêt humide et passe par les plages et les dunes de sable. Il n’est pas praticable à la saison des pluies lorsque le niveau des cours d’eau qu’il faut traverser à gué est trop élevé. Trajet jusqu’à la pointe nord de Cape York. Petite marche de 30 minutes pour arrivée à la pointe la plus au nord du continent Australien. Ce périple nous révèle des paysages époustouflants, dans une ambiance de bout du monde et une facette peu touristique de l’Australie.


Près de la « old telegraph track », nous nous arrêtons à Fruit Bat Falls pour une baignade rafraîchissante dans les eaux couleur émeraude et à Elliot Falls où nous trouvons de nombreuses cascades. Il faut de nouveau traverser le Jardine River. Visite de la vieille ferme de Bramwell à présent abandonnée. Les propriétaires de la "nouvelle" ferme sont réputés pour leur hospitalité typiquement australienne. Emeus, varans, kangourous, sangliers… sont quelques unes des espèces rencontrées durant notre étape.


Musgrave, une ancienne station de télégraphe, est un point de rencontre pour tous les voyageurs intrépides. Un carrefour de 4 pistes qui partent dans toutes les directions. Rançon de son isolement, Chillagoe est une ville repliée sur elle-même au point de constituer un véritable monde à part. Nous ne manquons pas de visiter les grottes et les formations karstiques comparables aux Tsingy de Bemaraha à Madagascar. A Einsleigh, située dans l’outback australien, nous sommes accueilli par la patronne de l’hôtel qui nous indiquera un lieu de baignade, à l’écart des crocodiles et nous fera découvrir les gorges de Copperfield. Durant cette étape, nous avons traversé plusieurs ranchs. Les propriétaires de ranchs se servent d’hélicoptères, de Quades et de 4x4 afin de rassembler le bétail vue la superficie des exploitations.


Pour notre dernière nuit, c’est dans le parc national d’Undara, célèbre pour ces tubes de lave que nous séjournons. Nous logeons dans des anciens wagons transformés en chambre et profiterons de la visite des tubes de lave le lendemain matin. De retour à Cairns, la douceur et le charme de cette ville ne peuvent nous faire oublier les moments forts que nous venons de vivre. C’est ici que ce termine les quatorze étapes 4x4. Mais on ne pourrait quitter le Queensland sans survoler la grande barrière de corail et profiter de panoramas exceptionnels sur cette merveille de la nature. Deux options s’offrent à nous : le retour en France dans la soirée ou une excursion dans le Centre Rouge vers Alice Srings.