Argentine / Bolivie / Chili | Mongolie | Brésil | Costa Rica | Népal | Tibet | Madagascar | Kenya / Tanzanie | Australie | Éthiopie


Argentine

ARGENTINE  BOLIVIE  CHILI


Parcourir les hauts plateaux argentins (la Puna) et boliviens (l’Altiplano, véritable Tibet austral), permet d’entrer dans un monde oublié où la civilisation moderne n’est pas encore arrivée. La Puna occupe une bonne partie du nord-ouest argentin et s’étend jusqu’au Chili (Salar de Atacama). C’est une des dernières régions du globe encore peu explorée, extrêmement désertique, avec de nombreux volcans plus ou moins éteints, d’immenses Salars (lacs salés séchés) et quelques oasis auprès des points d’eau, où vivent les rares habitants, très hospitaliers.
On y trouve souvent des restes de civilisations Incas et Pré Incas, parfois jusqu’en haut des sommets de plus de 6000m d’altitude.


Le département d’Antofagasta de la Sierra, situé en plein cœur de la puna, est le moins peuplé du monde. Il compte des paysages incroyables et inimaginables qu’il est impossible de les décrire avec des mots. On y trouve plus de 220 volcans de tonalités différentes, dont le volcan Galan (6600m) avec son cratère de 40km de diamètre, qui est considéré comme le plus grand du monde. Les volcans enneigés et les champs de lave montrent l’intense activité volcanique de cette région depuis plus de 100.000 ans.


Ces itinéraires vous mèneront au cœur d’un univers minéral qui rappelle les paysages lunaires. Vous y découvrirez de somptueux paysages colorés, comme des étendues lunaires, des volcans multicolores enneigés culminants à plus de 6000m ; tout ceci vous procurera la sensation d’être plus près du ciel que de la terre. Vous emprunterez un itinéraire inédit, à l’écart des pistes fréquentées, qui vous transportera vers un autre monde et vous procurera la sensation d’être de nouveaux pionniers.




Voyage dans l’autre Atacama…

L’immensité, l’isolement, le silence et la lumière, tout dans cette région de l’Atacama nous entraîne dans un monde insoupçonné.
Région oubliée entre toute, la puna de l’Atacama argentin est un lieu comme il en existe peu sur la planète ; nous sommes seuls ici, au milieu des innombrables volcans, salars et lagunes auprès desquels vivaient autrefois les Incas de l’altiplano. Somptueux tableau de couleurs et de formes, l’Atacama nous offre chaque jour une nouvelle surprise et une variété de paysages inégalée.


La sensation d’aventure est bien présente avec ce voyage, mais la qualité de notre logistique et de notre guide nous assurent une découverte sereine et adaptée à ce milieu hors normes. Un monde à part qui ne ressemble à aucun autre et que nous sommes fiers de vous faire découvrir en avant première, loin des pistes fréquentées de l’Atacama chilien. Un voyage accessible à tous, destiné aux amoureux de grands espaces et à tous ceux qui aiment la nature dans ce qu’elle a de plus fou à nous offrir…


Présentation du désert et de la Puna d’Atacama

L’altiplano sud américain, comparable au haut plateau tibétain, s’étend sur quatre pays depuis l’extrême sud du Pérou jusqu’en Bolivie, en passant par le nord du Chili et de l’Argentine. Du lac Titicaca au nord, à l’Ojos del Salado au sud, ce haut plateau abrite de nombreux écosystèmes dont la fameuse Puna (ou désert) d’Atacama. Véritable désert d’altitude parsemé de volcans et ponctué de lagunes multicolores, la région de l’Atacama se caractérise par sa haute altitude constante, une aridité extrême, et des vents souvent forts. Longtemps, les Incas eux-mêmes ont peuplé ce gigantesque désert, laissant derrière eux de nombreuses traces de leur vie dans cet univers si particulier, quasiment déserté depuis par l’homme moderne mais toujours habité par une faune parfaitement adaptée à ce milieu hors normes.


Des trois pays sur lesquels s’étend cette immense région (Bolivie, Chili et Argentine), seule la partie argentine est aujourd’hui encore totalement épargnée par le tourisme. Le versant chilien, bien que beaucoup plus petit et donc moins varié que les côtés bolivien et argentin, est de loin le plus connu suite aux efforts de commercialisation des autorités chiliennes. Le Sud Lipez bolivien, autour de l’énorme salar d’Uyuni, attire lui aussi de nombreux voyageurs depuis quelques années.


Reste donc l’Atacama argentin, le plus vaste de tous, encore partiellement inexplorée et mal cartographié, et qui recèle une variété de paysages tout simplement indescriptibles : lagunes multicolores peuplées de milliers de flamands, innombrables volcans (dont une petite dizaine dépasse les 6000mètres) aux flancs maculés de coulées de lave, salars immenses et intemporels qui séparent les vallées, canyons profonds où coule souvent une eau source de vie, oasis de verdure autour des sources où se rassemblent les vigognes et les rares villages des indiens vivant encore sur l’altiplano, et d’incroyables formations géologiques plus irréelles les unes que les autres qui se succèdent jour après jour.


Le département d’Antofagasta de la Sierra, le moins peuplé du monde, compte des paysages incroyables et inimaginables qu’il est impossible de les décrire avec des mots. On y trouve plus de 220 volcans de tonalités différentes, dont le volcan Galan (6600m) avec son cratère de 40km de diamètre, qui est considéré comme le plus grand du monde. Les volcans enneigés de plus de 6000m et les champs de lave montrent l’intense activité volcanique de cette région depuis plus de 100.000 ans.


Assez mal reliée au reste du pays, cette région de l’Atacama argentin est aujourd’hui encore relativement difficile d’accès. Disons qu’elle se mérite ! Mais surtout, pour pouvoir pénétrer au coeur de la puna d’Atacama, il faut une logistique sérieuse. Les rares pistes qui permettent d’accéder aux plus beaux sites sont le plus souvent dues aux compagnies minières qui poursuivent leur exploitation de la zone, dans l’espoir de trouver des gisements exploitables par la suite, avant de laisser ces pistes à l’abandon faute de gisement intéressant. Les cartes sont plus qu’approximatives, et les zones les plus reculées ne possèdent même pas de piste, voyant passer tout au plus deux à trois véhicules par an. Ne s’aventure donc pas qui veut au cœur de ce gigantesque désert, et ce d’autant plus qu’il reste aujourd’hui incroyablement méconnu.


Certains sites, comme les lagunes d’Archibarca et de Los Patos, ne sont connus et « accessibles » que depuis une vingtaine d’années.
Leur beauté est pourtant stupéfiante, et le privilège de les découvrir aujourd’hui est bien réel. Nul doute que ce territoire immense ne restera pas vierge de tourisme encore très longtemps, vu l’énorme potentiel qu’il possède. Les nombreuses sources chaudes dues à l’intense activité volcanique de la région offrent de plus au voyageur des moments de confort bien mérités.


Chaque journée passée dans l’Atacama argentin offrira à vos yeux ébahis un tableau de couleurs, de teintes et de formes sans cesse renouvelées. Chaque col vous révèlera la variété inimaginable de cet univers minéral où l’eau apporte à l’occasion une touche de vie et de verdure. La faune, très présente, vous impressionnera par son adaptation à ce milieu si particulier. Bref, un voyage dans l’Atacama argentin ne peut laisser personne insensible à tant de beauté, même aux plus grands voyageurs d’entre nous.


L’équipe d’Altacima est fière de vous proposer une telle découverte, qui plus est dans d’excellentes conditions de confort. Notre équipe est tout simplement la seule au monde à pouvoir vous emmener au cœur de l’Atacama argentin, qu’elle explore avec la même passion depuis l’an 2000.


[Retour en haut de page]


Mongolie

MONGOLIE


La Mongolie est un plateau d’altitude situé à une moyenne de 1500 mètres. Son territoire, d’une superficie de 1565000 km2 (3 fois celle de la France), à la plus faible densité de population du monde (1,6 hab/km). « Le pays du ciel bleu » est un écrin de steppes, de forêts, de montagnes reculées et de plaines arides. On y voyage des jours entiers sans croiser âme qui vive.


La Mongolie, on la connaît sans la connaître, car elle regorge en réalité de nombreux trésors insoupçonnés. Parcourir en 4x4 les distances immenses de ce haut plateau, c’est découvrir une terre d’une rare beauté, hors du temps. Le pays est traversé par trois chaines de montagnes, d'Ouest en Est (l’Altaî, les monts Kangaï et les monts Khentii). Au nord s'étendent les grands lacs, à l'est les steppes fertiles et enfin au sud l’immense désert de Gobi avec ses amplitudes thermiques records (-30°C l’hiver/+50°C l’été).


Dans ces grands espaces sauvages, vous rencontrerez les nomades, avec leurs chevaux, yacks, chameaux, moutons, chèvres et leurs yourtes, dont le mode de vie est ancestral. Vous découvrirez des villages isolés, de chaleureux campements et les déserts de pierres et de sable. L’émerveillement et le dépaysement sont au rendez-vous grâce à la richesse des traditions et croyances mongoles, nées de la rencontre du bouddhisme et de l’animisme. Car si la Mongolie est si belle, c’est grâce à ses habitants et à son patrimoine naturel et culturel riche et préservé.


[Retour en haut de page]


Brésil

PARAGUAY  BRÉSIL


La région du Chaco au Paraguay est une plaine boisée qu'ailleurs on appelle savane. Elle est relativement sauvage à la nature préservée.
L'extrême nord-ouest est aride, la végétation se raréfie et peu à peu les épineux font place aux cactus. Des forêts de basses broussailles quasiment impénétrables sont les lieux privilégiés pour la faune (jaguars, pumas, tapirs, serpents…)


Le Pantanal est un paradis écologique situé à l’ouest du Brésil. C'est une région très sauvage qui, la moitié de l'année, forme un immense marais.
Les "fazenda" qui occupent ce territoire, sont des ranchs de plusieurs milliers d'hectares de pâturages et de marécages où est pratiqué l'élevage de bovins et où vit tout une faune sauvage, extrêmement riche et variée. Beaucoup se sont dotées d'installations adaptées pour recevoir des visiteurs. Il est possible d´observer d´innombrables animaux sauvages pendant le parcours comme les caymans, les capivaras, les aras, les tuiuius,
les carcaras, les cerfs et les boas.


[Retour en haut de page]


Costa Rica

COSTA RICA


Imaginez une cordillère centrale qui plonge dans les eaux du Pacifique à l’ouest et dans celle de la mer des Caraïbes à l’est. Surnommée la « Suisse de l’Amérique centrale », la République du Costa Rica a bien plus à offrir qu’une relative prospérité et une tranquillité certaine. C’est d’abord une destination pour jouer à Indiana Jones dans un véritable paradis sauvage ! Un paradis qui vous offre tout à la fois des plages de rêve et des sommets vertigineux ; la jungle la plus épaisse et des steppes lunaires ; des fonds marins dignes des plus beaux aquariums et des forêts immenses à couper le souffle ; des mangroves inextricables et deux océans aux vagues parfois impressionnantes...


Mais le Costa Rica, c’est surtout un pays de rencontres, des habitants ouverts, sensibles et accueillants... Un pays qui a abandonné son armée et privilégié la santé et l’éducation de sa population sans attendre la mode du développement durable. Un pays où il est facile d’être un voyageur heureux et comblé ! Il est très facile de visiter le Costa Rica en circulant en véhicule tout terrain et de découvrir au fur et à mesure sa nature exubérante et la variété de ses paysages. Rassemblé dans un « mouchoir de poche » d’à peine plus de 51 000 km², le Costa Rica possède une splendeur naturelle qui ne laissera personne indifférent.


[Retour en haut de page]


Népal

NÉPAL


Pays à la dénivelée la plus forte du monde (presque 9000m), le Népal est une terre de contrastes géographique, ethnique et religieux. C'est aussi 800 variétés d'oiseaux, 500 types de papillons, tigres, éléphants, rhinocéros, daims, antilopes, crocodiles qui peuplent cette terre bénie où naquit le Bouddha voici plus de 2500 ans. On peut découvrir les multiples facettes de ce pays à pied, en 4x4, à dos d’éléphant, en pirogue et voir les lieux les plus mythiques et les endroits les plus reculés, sur fond de décor himalayen, toute en approchant la vie quotidienne de ce peuple attachant à la culture millénaire.


[Retour en haut de page]


Tibet

TIBET


Pour la première fois, nous avons exceptionnellement obtenus l'autorisation de conduire des 4x4 de location chinois au Tibet. En effet, il était jusqu'à ce jour interdit aux "étrangers touristes" de conduire au Tibet. Le Tibet est assurément un des endroits les plus beaux de la planète. Pays mythique et mystérieux, le "Toit du Monde" est resté authentique grâce à son climat rude et à l'absence de voies de communication qui l'ont protégé longtemps des influences extérieures. C'est le paradis des aventuriers. Malgré l'occupation chinoise qui a brutalement jeté le pays dans le XXIème siècle, les Tibétains ont su préserver leur merveilleuse et très riche culture fondée sur le spirituel et le sacré. Les nomades vivent encore de la même façon qu'il y a plusieurs siècles et les monastères, très présents, attestent toujours que le mode de vie tibétain et la religion sont indissociables. Après des siècles d'isolement, le Tibet s'ouvre avec précaution au monde occidental.


Le Tibet est une terre magnifique, située à une altitude moyenne de plus de 4000 m et possédant plus de cinquante sommets de plus de 7000 m.
Il abrite onze sommets de l'Himalaya de plus de 8000 m. Il a des frontières avec l'Inde, le Népal, le Sikkim, le Bhoutan, la Birmanie et le Cachemire. Presque trois millions de personnes habitent cette région, riche de ses ressources naturelles et de sa culture ancienne. Les traditions spirituelles,
les temples et monastères, les lacs et les rivières, les sommets mystérieux couverts de neige ne sont que quelques-unes des merveilles enivrantes qui méritent d'être connues par les voyageurs aventureux désirant visiter ce pays.


Voyager au Tibet est une expérience extraordinaire, un voyage hors du commun, mais cela nécessite une certaine ouverture d'esprit ainsi qu'une bonne condition physique. Les déplacements au Tibet sont souvent difficiles et imprévisibles. Les infrastructures sont pauvres, voire inexistantes, pouvant transformer votre excursion en véritable aventure.


Cette expédition, réalisable en mai, juin, septembre et octobre, nous conduit à l’ouest du plateau tibétain, de Lhassa à Gar en passant par Tsaparang, située dans la province de Ngari, berceau de la culture Zhangzhung et des croyances Bön. Nous traversons d’abord des régions de majestueuses montagnes (les plus hautes du monde), des vallées, des lacs et des rivières, puis des hauts plateaux de grands pâturages, paradis pour animaux, et des fabuleux paysages désertiques de roches érodées, véritables « forêts de terre ».


Nous atteindrons le lac Manasarovar, vaste étendue d’eau bleu saphir, absolument splendide, entouré de montagnes de plus de 7000 m et proche du Mont Kailash. Ces deux lieux sont sacrés et représentent le centre du monde pour les Böns, les Hindous, les Jaïns et les Bouddhistes.
De nombreux pèlerins viennent se baigner dans le lac et faire le tour du Mont Kailash pour se laver de leurs péchés. Nous terminerons cette boucle par les lagunes et les salars de la "piste nord" qui rejoint le lac sacré Namtso à 4718 m d'altitude en franchissant de nombreux cols parfois à plus de 5200 m. Nous approcherons aussi les nombreux pèlerins autour du Mont Kailash et du lac Manasarovar. Un tel voyage mérite bien quelques efforts, car un voyage au Tibet est à coup sûr un voyage exceptionnel, peut-être même l'aventure la plus mémorable de votre vie.


[Retour en haut de page]


Madagascar

MADAGASCAR


Souffle d’Asie sur terre africaine; plages paradisiaques; forêt primaire; lémuriens; baobabs; pistes de latérite; rizières, formations géologiques uniques au monde...”Nous n’avons pas de palace mais notre nature est cinq étoiles”, disait une publicité pour Madagascar. Le décor est planté ! Abandonnez vos certitudes d'européen. En posant le pied à Madagascar, vous entrez dans un monde dont on ne revient pas tout à fait pareil.
Un pays, où seul un 4x4 pourra vous transporter. Chaque piste, chaque sentier, débouche immanquablement sur un site magnifique. Inoubliable ! Balade 4x4 entre ciel et terre, à l’autre bout du monde.


Pour la première fois, grâce à nos contacts malgaches, il est possible de visiter “la grande île” au volant d'un 4x4. En effet, jusqu’à ce jour, il n’était possible que de louer des 4x4 avec chauffeur. Madagascar, grand comme la France et le Benelux réunis, compte 45000 km de piste sur les 50000 km de voies tracées. Vous l’avez compris, “l’île rouge” est un authentique territoire de 4x4, où les baroudeurs trouveront toutes les difficultés qu’ils souhaitent.


[Retour en haut de page]


Kenya-Tanzanie

KENYA  TANZANIE


Cet itinéraire inédit et hors sentiers battus vous fera découvrir de nombreux parcs animaliers incontournables et des pistes oubliées dans les espaces les plus reculés, méconnus et sauvages du sud Kenya et du nord tanzanien. Il apporte, outre le foisonnement des images, des sensations fortes et rares. Vous partirez à la rencontre des populations locales en découvrant d'interminables plaines. Le voyageur éprouvera avant tout le sentiment de sa petitesse. Dans ces pays merveilleux, les animaux sont chez eux. C'est un retour aux origines dans un monde préservé,
identique à celui des premiers jours de notre humanité.


Le Kenya et la Tanzanie, véritable paradis pour le 4x4, restent synonymes de safari, mot swahili dont le sens littéral est "voyage". Situés au coeur de paysages spectaculaires, de hauts plateaux, de steppes, de volcans et de savanes, ces pays vous feront côtoyer l'une des plus importantes concentrations d'animaux sauvages au monde : zèbres, éléphants, gnous, singes, antilopes, lions, guépards, léopards, crocodiles, flamands roses, buffles, girafes, hippopotames, rhinocéros, autruches... Le visiteur ne manquera pas d'être aussi séduit par Zanzibar. Nul doute que cette expédition « En Terre Massaï » restera longtemps dans vos esprits.


[Retour en haut de page]


Ethiopie

ÉTHIOPIE


Culture, nature, authenticité, diversité, aventure, résument parfaitement le berceau de l'humanité qu’est l’Ethiopie. Cet état ne mérite pas l'unique étiquette de pays meurtri par la guerre, la sécheresse et la famine. Riche d'une histoire plusieurs fois millénaires et largement méconnue, influencée par les deux grandes religions orthodoxe et musulmane, cette nation est le seul État d'Afrique à n'avoir jamais connu la colonisation. Elle se distingue également par une variété de paysages insoupçonnée et d’un riche héritage chrétien orthodoxe. Tels sont quelques éléments de l’extrême diversité de ce pays mythique offrant un dépaysement total et une immersion au cœur de la vie des populations, source de surprises et d’émerveillement.


L'Ethiopie est un vaste plateau volcanique aux paysages désertiques constellé de magnifiques lacs qui contrastent avec ses sommets vertigineux. Très loin des clichés d’une terre désolée, l’Ethiopie possède des espaces vierges dont certains encore inexplorés où foisonnent une vie sauvage et une flore extrêmement riche. De toute évidence, un voyage en Éthiopie reste une aventure. Ce pays ne s’est réellement ouvert au tourisme que depuis une dizaine d’années et accueille pourtant les voyageurs avec un grand sens de l'hospitalité, malgré la misère dans laquelle vit une partie de la population.


[Retour en haut de page]


Australie

AUSTRALIE


L'Opéra de Sydney et Ayers Rock ! Ces lieux emblématiques, aussi séduisants soient-ils, ne sauraient résumer à eux seuls les richesses de l'Australie. Trésors naturels et diversité culturelle : ainsi se décline cette île continent, qui s'enorgueillit d'une culture originelle quarante fois millénaire et où les grands espaces s'offrent aux portes des métropoles, ramenant l'homme à un statut d'intrus. Formations géologiques insolites de l'Outback, Grande Barrière de corail, Sydney la cosmopolite, littoral d'exception, terres rouges à l'infini : le voyage d'une vie vaut bien un jour d'avion.


La péninsule de cape York, plus vaste que l’Angleterre mais peuplée de seulement 18.000 habitants, est située à l'extrême nord de l’état du Queensland dans le nord-est de l’Australie. Cette région, sans doute la plus "désolée" de ce pays, ravira tous ceux qui sont à la recherche d'activités nature ou d'aventure. De plus c’est la seule région au monde où cohabitent deux merveilles de la nature faisant partie du patrimoine mondial :
la forêt vierge tropicale des “Wet Tropics of Queensland” et le “Great Barrier Reef”.


La péninsule compte parmi les plus grandes régions subtropicales qui soient restées intactes. Elle fascine par la beauté de ses nombreux parcs nationaux, ses réserves aborigènes, par la diversité de son paysage comprenant des volcans éteints, des lacs, des cascades, des plantations de canne à sucre, des étendues de forêts humides, des déserts de silex et de nombreuses rivières qui se terminent en marécages. Cet éblouissant paysage ancestral se révèle le long d’une ancienne ligne de télégraphe, se faufilant à travers des petits villages et des villes fantôme isolées.


La Péninsule de Cape York est l'une des dernières terres inexplorées de la planète. Ce patchwork de savane sèche et de forêt tropicale humide est une des dernières grandes frontières de l'Australie. Le fait d'explorer cette région donne le sentiment d'être un vrai pionnier. Découvrir les criques côtières et les caps que peu de personnes ont vus, suivre les empreintes de roue et de pas des pionniers, fera de la découverte de la péninsule la plus lointaine d’Australie une expérience inoubliable.


[Retour en haut de page]